Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Triangle Immobilier, Agence immobilière ABBEVILLE 80100

L'actualité de CENTURY 21 Triangle Immobilier

Des fouilles archéologiques dans le quartier Espérance

Publiée le 25/10/2016

 

Du mardi 18 au jeudi 20 octobre, des archéologues accompagnés par une pelleteuse ont effectué une grosse dizaine de sondages au cœur du quartier Espérance. Des éclats de silex taillés par l'homme ont été trouvés ainsi qu'un nucleus, un gros bloc de silex préparé pour fabriquer un outil.

Il y a 600 000 ans, l'homme préhistorique taillait du silex à l'endroit où se tient aujourd'hui le quartier Espérance. C'est du moins ce qu'avait prouvé Jacques Boucher de Perthes en son temps. La zone était alors appelée "Moulin Quignon".

Malheureusement, l'archéologue amateur n'avait pas collecté toutes les informations scientifiques nécessaires pour que la science moderne puisse être sûre de ce qu'il avançait. Le sort s'est longtemps acharné sur le site de Moulin Quignon, entre disparition des découvertes et perte des données. La Ville d'Abbeville et le Museum national d'histoire naturelle se sont associés cette année pour donner une nouvelle chance à la science. Et ce fut un succès ! Du mardi 18 au jeudi 20 octobre, des archéologues accompagnés par une pelleteuse ont effectué une grosse dizaine de sondages au cœur du quartier Espérance. Le deuxième trou a fait naître un espoir : deux éclats de silex taillés par l'homme ont été découverts. Mais le meilleur résultat a été pour le treizième sondage qui a permis de sortir de terre plusieurs éclats importants dont un nucleus, un gros bloc de silex préparé pour fabriquer un outil mais abandonné avant la fin. Pourquoi est-ce important ? Parce que, trouvés à plus de 4 mètres de profondeur, ces objets sont les plus anciennes traces de l'homme préhistorique trouvés dans cette partie de l'Europe. Ils datent de - 600 000 ans, soit du paléolithique inférieur.

Cela confirme que Jacques Boucher de Perthes avait raison ! L'histoire recommence et ce n'est que le début, puisqu'en 2018, Boucher de Perthes sera mis à l'honneur et ces nouvelles découvertes exposées au musée d'Abbeville qui porte son nom.

fouilles sous le regard des habitants


 Source : Abbeville.fr

Notre actualité