1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à ABBEVILLE
  3. Le Blob Étudié Par Des Lycéens En Lien Avec Thomas Pesquet

Le Blob Étudié Par Des Lycéens En Lien Avec Thomas Pesquet

Publié le 29/10/2021
Dans leur classe tout comme l'astronaute dans l'espace, les lycéens étudient l'évolution d'une créature nommée blob.

Des élèves du lycée Boucher-de-Perthes ont le privilège de vivre les mêmes expériences en classe de SVT que Thomas Pesquet sur la station spatiale internationale.

En collaboration avec le CNRS, le Centre National d’Etudes Spatiales a proposé à des enseignants conduire des travaux expérimentaux sur une étrange créature qui s’appelle « Blob ».

À la cité scolaire, Maxime Legrand n’a pas hésité une seconde et a emmené ses élèves dans cette « expérimentation d’ordre pédagogique ». Le blob n’est ni un animal ni un végétal. Jaune, gluante et sociale, cette créature n’est qu’une cellule géante à plusieurs noyaux. Le blob n’a pas de cerveau mais peut tout de même apprendre et évoluer.

Le blob peut doubler de taille en 24h

Le CNRS a préparé deux protocoles expérimentaux destinés aux élèves. Le premier testera les capacités d’exploration du blob, placé sur du papier-filtre dans une boîte de pétri, sans nourriture.

Les élèves devront photographier régulièrement le blob pour en mesurer la structure et le déplacement. Avec quatre flocons d’avoine déposés à équidistance, le second protocole permettra d’apprécier les mêmes paramètres quand le blob choisit une stratégie pour se nourrir.
 
« C’est un organisme unicellulaire en croissance permanente. Le but de cette expérience est de permettre aux élèves de voir comment le blob se comporte avec ou sans nourriture. Les lycéens disposent ainsi des petits flocons d’avoine près du blob et voir comment il grandit en prenant régulièrement des photos. Thomas Pesquet faisant de même dans l’espace en apesanteur » fait savoir l’enseignant.
 

Maxime Legrand précise : « le blob est livré par le CNRS sous forme dormante, confectionné par Audrey Dussutour, directrice de recherche CNRS. On l’a fait se multiplier afin que chaque paire d’élèves puisse étudier un organisme. »

Une intéressante et enrichissante expérience pour les élèves en suivant cette drôle de créature qui peut doubler en taille en 24 heures et peut hiberner deux ans avant d’être à nouveau réhydraté. Le blob étant de fait immortel.
 

Autre intérêt de cette expérimentation : pour se nourrir, le blob sécrète des antibiotiques qui pourraient être utilisés en médecine chez l’homme et sont d’un grand intérêt scientifique.

 

Source : https://actu.fr/hauts-de-france/abbeville_80001/abbeville-le-blob-etudie-par-des-lyceens-en-lien-avec-thomas-pesquet_46007188.html 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous